©2019 by CHR Orléans - Unité de Médecine et biologie de la reproduction

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

LES TECHNIQUES DE PRISE EN CHARGE

L’INSÉMINATION INTRA-UTÉRINE OU INSÉMINATION ARTIFICIELLE

L'insémination intra utérine (IIU) est la technique la plus simple et la moins invasive, utilisable lorsqu'il n'y a pas de problème de Trompes chez la femme et que le sperme semble normal ou sub-normal.
C’est une technique simple et indolore  qui consiste en une injection de sperme frais préparé au laboratoire à l’aide d’un cathéter en intra-utérin. Elle permet une sélection des spermatozoïdes mobiles.

F.I.V.I.C.S.I OU F.I.V AVEC INJECTION INTRA-CYTOPLASMIQUE DU SPERMATOZOÏDE

LA FÉCONDATION IN VITRO CONVENTIONNELLE

Cette technique a pour objectif de provoquer la rencontre ovocytes-permatozoïde en vue de la fécondation au laboratoire. Elle est utilisée dans un certain nombre de cas mais en particulier lorsqu’il existe un obstacle empêchant la rencontre de l’ovocyte et des spermatozoïdes (anomalie des trompes à la suite d’une infection, endométriose, malformation).

PRÉLÈVEMENT CHIRURGICAL DES SPERMATOZOÏDES

Cette technique est aussi appelée F.I.V. avec micro-injection. C’est une variante de la fécondation in vitro. Elle a pour objectif de pallier certaines situations d’infécondité masculine : très faible nombre de spermatozoïdes dans le sperme (oligozoospermie sévère) ou si ceux-ci présentent une très mauvaise mobilité (asthénozoospermie sévère). Les étapes précédant et suivant l’insémination sont exactement les mêmes qu'en FIV conventionnelle (la stimulation ovarienne, la ponction folliculaire, la culture embryonnaire et le transfert des embryons), seule la technique pour obtenir la fécondation varie.

CULTURE EMBRYONNAIRE

Dans le cas d’une absence de spermatozoïdes dans le sperme (azoospermie), il est possible d’intervenir chirurgicalement au niveau des épididymes ou des testicules pour rechercher des spermatozoïdes en vue de les utiliser pour une fécondation in vitro (FIV) type ICSI.
L’azoospermie peut être excrétoire (obstructive) ou sécrétoire (non obstructive).

CRYOPRÉSERVATION DES EMBRYONS PAR VITRIFICATION

Dès J2 ou J3, il est possible d'envisager le transfert. Toutefois, dans certain cas les biologistes (en liaison avec l’équipe médicale) vous proposent de différer le transfert jusqu'à J5 ou J6. Pendant cette période de culture prolongée les embryons sont donc en phase d'évolution jusqu'au stade de "blastocyste".

La vitrification embryonnaire n’est autorisée en France que depuis décembre 2010, elle est pratiquée au CHR d’Orléans depuis 2012. C’est une technique de congélation/décongélation ultra-rapide.
Elle permet de conserver des  embryons de bonne qualité qui n’ont pas été transférés lors d’une ponction et donc de les utiliser sans avoir à reprendre un lourd cycle de traitement.